(im)puissance

Quand notre voix n’est pas entendue…

PROJET EN COURS

C’est une impression familière

qui nous parcourt la chair, par un frisson.

Comme une onde sur les poils de nos sens,

Comme une caresse fugace et glaçante

qui arrive sans consentement.

 

Le sentiment d’être extérieur à soi-même, 

d’être conscient d’une dualité non choisie

et de se regarder pour la première fois, 

comme les gens nous pensent.

 

Nos perceptions attentives s’opposent 

aux jugements des regards, 

et sous l’emprise de ceux qui font le plus de bruit,

se rangent nos silences inassouvis.

 

Familier.

Trop familier.

 

Sous le joug que l’on s’impose 

sans renverser la faute,

fermente une étincelle effervescente,

nourrit de nos impuissances.

 

Cette intensité naissante 

ravive le soupir d’un temps 

où il n’était pas trop tard 

    pour commencer à vivre.

    pour percevoir le profond de l’âme.

    pour redécouvrir les saveurs de l’aube.

 

L’infinité des mondes se jouera avec ou sans toi.

 

Parce que nous sommes dénués d’immortalité,

nos choix se cristallisent, se joignant au passé,

édifiant aujourd’hui le pouvoir étrange, de se sentir libre.

 

ÉQUIPE

Direction artistique, réalisation, cadrage, montage: Anaïs Bajeux

– Chorégraphie et danse: Romaine Cochet

– 2e danseur: Fabien Argiolas

– Figuration: Lucile Marchal, Cécile Chatelain, Sabine Bajeux, Fabien Argiolas

– Stagiaire: Lucia Zilliotto

– Musique: « Teché Wé » de A.M Beef

– Voix off: Chantal Hébert

– Kimono: Sabine Bajeux